3 ans plus tard… ça t’aide ou pas?

Tombée morte de fatigue à 23 h. Réveillée à 2 h 20. Rien à faire. –         Hey biquette, on se met un peu de musique ? Nan, j’essaie de me rendormir. –         Tes variations Goldberg, ça t’aide  à relaxer ? Quand que je plie du linge oui, quand j’essaie de me rendormir non. –         Et ta … Lire la suite 3 ans plus tard… ça t’aide ou pas?

La sieste

L’heure est sucrée L’après-midi mouillé Les gouttes s’infiltrent Une à une dans ma tête d’insomniaque Pluie apaisante Sur la course des idées Voile de brume Sur conscience aiguisée   Cadeau du jour Récompense gourmande Derrière les lattes mi-closes Éclipse hors du temps Comme bouchée volée Au repas trop lourd du soir   La sieste   … Lire la suite La sieste

2 ans plus tard… du sommeil et des idées

–         Déjà deux ans, ma poule. Faut fêter ça. Je sais. –         Alors? Alors quoi? –         Qu’est-ce que t’as à dire? Sais pas.  –         Ah bon. Madame jacasse toutes les nuits sur le chemin de la vie, du je-veux-être-quelqu’un, du pourquoi, comment, avec-qui-et-avec-quoi-dans-l’assiette mais quand arrive le temps de souligner un anniversaire, c’est l’heure de … Lire la suite 2 ans plus tard… du sommeil et des idées

Être quelqu’un

3h23 du matin. J’ouvre les yeux. J’ai dormi, j’ai même rêvé. Quel sentiment fabuleux.  –          Eh la coquette, tu es réveillée? Non.  –          Dis, tu te souviens de cette émission l’autre soir avec tous ces gens exceptionnels qui parlaient du sens de la vie?  Non.  –          Mais oui, arrête de penser à tes vêtements pour samedi … Lire la suite Être quelqu’un

Sommeil intime

J’adore regarder un enfant dormir. Toute la quiétude du monde réside dans ce souffle lent et court, ces paupières closes presque transparentes, cette petite bouche ronde qui semble téter un invisible sein. A quel âge perd t-on cette facilité au sommeil, à l’abandon? La voilà la vraie perte de l’innocence. Le passage à l’âge adulte … Lire la suite Sommeil intime

The Road

2h25 du matin. Mon cœur bat vite, mon cerveau surchauffe et je constate que j’ai les poings et les lèvres serrés. Aucun signe d’apaisement en vue. Je ferais mieux de suivre les conseils de ma mère et me lever, lire un peu, boire un lait chaud pour « casser le cycle », comme elle dit. A mon corps défendant, … Lire la suite The Road

Nuit je t’aime

 J’ai apprivoisé la nuit. Elle ne me fait plus peur. Le silence de la ville n’en est pas vraiment un. La noirceur non plus. Le vrai silence, le silence sourd et impitoyable de la campagne m’inflige mes pires insomnies. Celles où ma propre voix se fait si claire que je peine à la reconnaître comme … Lire la suite Nuit je t’aime

Il s’appelle Guy

Il s’appelle Guy. Il me tient éveillée presque toutes les nuits. Il m’exaspère. Et ça dure depuis des années. A cause de lui je suis cernée, fatiguée, impatiente et irritable. C’est un boulimique, vous comprenez. Irrassasiable et inapaisable. Dès que je lui accorde une minute, il m’accapare sans réserve et sans partage. Sans aucune considération pour … Lire la suite Il s’appelle Guy