3 ans plus tard… ça t’aide ou pas?

Tombée morte de fatigue à 23 h. Réveillée à 2 h 20. Rien à faire. –         Hey biquette, on se met un peu de musique ? Nan, j’essaie de me rendormir. –         Tes variations Goldberg, ça t’aide  à relaxer ? Quand que je plie du linge oui, quand j’essaie de me rendormir non. –         Et ta … Lire la suite 3 ans plus tard… ça t’aide ou pas?

Precious pain

23h40 « Everybody’s got a hunger No matter where they are Everybody clings to their own fear Everybody hides some scar”  –          Encore cette chanson déprimante ?  Je l’ai en tête depuis des jours. C’est très beau. Precious pain.  –          Douleur précieuse ? Oui quelque chose comme ça. C’est moins beau quand tu le dis.  –          Que peut-il bien y avoir de précieux dans la douleur ?  Je … Lire la suite Precious pain

Une brise, à peine

Treize heures douze minutes en plein après-midi. –          Salut poulette. … –          You-hou, poulette? Hmmm? –          Qu’est-ce que tu fous là, à poil ? Guy c’est toi? –          Non c’est Elvis, je ne suis pas mort. Guy ? Mais qu’est-ce que tu fais ici ? –          J’ai constaté que tu étais à l’horizontale alors je me pointe. Non mais … Lire la suite Une brise, à peine

Être quelqu’un

3h23 du matin. J’ouvre les yeux. J’ai dormi, j’ai même rêvé. Quel sentiment fabuleux.  –          Eh la coquette, tu es réveillée? Non.  –          Dis, tu te souviens de cette émission l’autre soir avec tous ces gens exceptionnels qui parlaient du sens de la vie?  Non.  –          Mais oui, arrête de penser à tes vêtements pour samedi … Lire la suite Être quelqu’un

High Fidélité

Minuit douze. Nuit de tempête hivernale où l’on se dit que l’inventeur de la couette en duvet est un bienfaiteur de l’humanité. –          Eh la chipie au bois dormant, il va bien ton couple? J’essaie de dormir, Guy. Concept que tu devrais essayer des fois.  –          Ton couple ? Il va bien ? Oui il … Lire la suite High Fidélité

Il s’appelle Guy

Il s’appelle Guy. Il me tient éveillée presque toutes les nuits. Il m’exaspère. Et ça dure depuis des années. A cause de lui je suis cernée, fatiguée, impatiente et irritable. C’est un boulimique, vous comprenez. Irrassasiable et inapaisable. Dès que je lui accorde une minute, il m’accapare sans réserve et sans partage. Sans aucune considération pour … Lire la suite Il s’appelle Guy