A long time dying

Cape Cod2Le souffle douloureux
Une particule d’air à la fois
Inspiration périlleuse
Qui remplit tes poumons fatigués
Juste assez pour assurer le pas de plus
Le pas qu’il reste
Peut-être même un autre
Jusqu’au dernier

Encore faut-il s’y rendre
À cette ultime expiration
Mais tu n’as peur de rien

Chacune de tes bouffées
Même inquiétante
Insupportable
Nous rend plus forts
Nourris de ce souffle de vie
Que tu laisses derrière comme une histoire à poursuivre

Nous le saisissons à même tes mots
Encore éloquents
Il se mêle au nôtre
À l’air salin de l’océan qui t’a vu heureux
Et traverse les générations
Immortel

Long tracé des heures qui s’étirent
Où la lumière se dévoilant au loin
Douce et calme
Te libère lentement de ce corps rompu
Et te redonne l’œil clair de la jeunesse
Celui qui brille dans les visages ronds de ta lignée
Étincelles de douance
Qui éclairent en cortège la suite de ton chemin

***

« It is not in the stars to hold our destiny but in ourselves ». William ShakespeareTruro-Phare1

(Photo: Truro – Rick Harris – Flickr)
Publicités

3 réflexions sur “A long time dying

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s