5 ans plus tard…l’effet tournesol

cinq-chandelles– Cinq ans ma poule?

Cinq ans Guy.

– Qui l’eût cru?

Pas moi.

– Ça en fait des nuits blanches hein?

Tu parles.

– Tu écoutes.

C’est bien ça le problème. Mais ça ne durera pas.

– Rien de moins sur.

Crois-moi. Y’a aucune raison de vieillir avec son hamster. J’aurai au moins compris ça.

– Le problème n’est pas ce que tu comprends mais plutôt ce que tu retires de tes problèmes.

Rien de valable, merci.

– De l’attention, des compliments, de la sympathie, de la curiosité, l’image d’une belle tête bien pleine…

Des cernes, des problèmes de fatigue chronique, des poches sous les yeux… des poches, que dis-je, des coussins gonflables! Ça suffit.

– Vraiment?  Finie l’insomniaque? Les théories débiles, les commentaires flatteurs et l’ego d’artiste?

– T’as besoin de moi biquette.

Comme l’alcoolique a besoin de sa bouteille.

– Voilà. Tu es hamsteromane. Tu as besoin de ta dose de moi pour être intéressante.

Est-ce possible...

Ça doit être la peur de vieillir, de mourir, de rater sa vie…

Même pas.

– D’être une coquille vide, inintéressante, sans discours…

Non.

– De devenir tranquillement invisible sous des rides de plus en plus visibles…

Non j’te dis.

– Z’êtes toutes pareilles ma cruche. Coquettes et vaniteuses face à cette jeunesse qui vous quitte un peu plus chaque matin devant la glace.

Tu ne m’auras pas ce coup-ci.

– Trop tard ma compote, t’es déjà prise au piège.

Oh que Nenni. Ma tête, elle t’emmerde. Vide ou pleine. Lisse ou fripée. Elle t’envoie valser dans les champs de crottin et t’annonce que tout…va…bien.

– Tu…

Tss-tss! Tu vois, c’est un truc qui arrive avec les rides. C’est l’effet tournesol. En vieillissant on s’élève sagement, la tête tournée vers le soleil, peu à peu délestée des soucis pour ces mauvaises herbes inutiles qui chatouillent nos pieds et alourdissent notre pas. Le regard se détourne tranquillement du sol pour s’abreuver ailleurs qu’à ce chiendent indigeste et nuisible. Et toi le raton tu es la plus tenace des mauvaises herbes. Mais avec l’altitude que procure le temps qui passe, tes coups de griffes sont désarmés, ta poigne est vaine. Alors vivement les rides au front et l’éviction des ratons.

– …

Votre pire ennemi ne peut pas vous blesser autant que vos pensées. Mais une fois maîtrisées, personne ne vous aidera autant que vos pensées. (Bouddha)tournesol

 

Publicités

Une réflexion sur “5 ans plus tard…l’effet tournesol

  1. Salut Cat, En ces jours polaires pour le corps et le moral, et surtout cobsidérant que je suis l ‘experte de cette voix intérieure négative, ton article tombe à point… Merci Cat, depuis notre derniere conversation sur ma façon négative de voir la vie, je fais un effort pour corriger. La je devrais faire un entrainement intensif en cet hiver particulierement diff. Bonne relache Xxx Cath

    Sent from my iPhone

    >

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s