9 septembre

La journée a coulé
Douillette
Sous un soleil de fin d’été
Avec le thé de 4 heures dans la cour
Les odeurs de septembre
Mi-sucre mi-terre
Comme mon humeur
Ocre
Apaisée
 
Puis le jour fit place au soir
Le calme à l’échauffement
Le chant des oiseaux à celui de Cohen
 
J’ai enfilé ma petite robe noire
Relevé mes cheveux
Encore imprégnés de l’odeur des arbres
En un chignon insoumis
Ne demandant qu’à être relâché
 
Un peu de noir sous les yeux
Comme pour souligner l’essentiel
Comme si je savais déjà
Que tu y planterais les tiens
Grand conquérant des terres humides
 
Puis un jet d’Eau de fleurs
Sur la nuque d’abord
Et un autre là
Tout près du cœur
Comme si j’attendais que mon pouls s’accélère
Pour faire éclore les effluves
Bouquet capiteux s’échappant des veines
Signal odorant
Appel au champagne
 
Ce soir là
 
Même l’été s’accrochait
À ce mince espace
Entre nos têtes penchées
Pour s’abreuver à notre lumière
Et donner à son 9 septembre
Des chaleurs de juillet
 
J’ai vu quatre saisons défiler
Entre le gris rassurant de tes tempes
Et le blanc de ma page
 
Oui j’ai vu
 
L’émotion d’une première neige
Dans la brillance de tes pas
Le miracle d’une tulipe d’avril
Quand mon cœur s’est remis à battre
Le moelleux d’une fraise d’été
En ces mots dits à voix basse
Et le doré, le jaune, le rouge
D’octobre dans ta coupe
 
Depuis
C’est le 9 septembre
Tous les jours
Dans mon calendrier
Inépuisable inspiration
Pour une petite robe noire
Et une lampée de champagne
 
***
“And maybe I had miles to drive,
And promises to keep:
You ditch it all to stay alive,
A Thousand Kisses Deep.”
(A Thousand Kisses Deep ~ Leonard Cohen)
Publicités

5 réflexions sur “9 septembre

  1. AH ! À la ligne 12, je me suis dis: « Elle fait référence à « A thousand kisses deep », j’en suis sûr ».

    Ce que c’est quand même que l’intuition masculine.

    Vous avez lu « La formule préférée du Professeur » de Yoko Ogawa ? Votre sensibilité me fait tellement penser à elle. Croyez-moi sur parole, c’est un sérieux compliment.

    Un 9 septembre permanent pour votre coeur alors.

    J'aime

    1. J’vous ai reconnu Zouk’… même avec votre nouveau nom qui swinge…
      Je vous l’ai déjà dit mais je le répète… z’êtes trop fort… l’intuition, les recommandations littéraires, l’oeil du peintre…
      Merci.
      Et puis, je me trompe ou vous êtes un sérieux amateur de littérature japonaise?

      J'aime

  2. Tu es adorable ! Tes mots…ton humour…ta poésie….tes images…oui, bien sûr ! Mais c’est « tout toi » qui est adorable ! Et en bonus, tu partages….merci 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s