Brûle!

Reste allumée
Petite flamme
Rougeoie de plein éclat
Malgré la mousson
Malgré l’usure des souliers
Les yeux mouillés
Le mensonge des je t’aime
La blessure des moi non plus
 
Brûle
Flambe sans relâche
Même à l’étroit
Dans un cœur rétréci
Desséché
Enflamme ses parois
Incendie ses lâchetés
Mais jamais
N’abandonne ton foyer
 
Brûle encore
Flamme d’existence
Rouge comme le courage
Sève de vie
Jaune comme l’or
C’est bien toi qui nous fais riche
Qui nous fais libre
Flamme orangée
Vitale énergie de folie
J’espère ton grésillement
Sous chacun de mes pas
 
Il n’y a que toi qui connais le chemin
Toi si précieuse contre toutes ces fausses routes
Debout
Bien haute
Dansant devant l’illusion
Seule authenticité dans un écran de fumée
Petite flamme
Je te crois
Je t’écoute
 
As-tu faim
As-tu froid
Laisse-moi te nourrir
Souffler sur tes braises
Je n’ai qu’à sarcler le potager
Remercier Bach et son piano
Marcher sous la lune
Rire avec Isabelle
Pleurer aussi
Fricoter une omelette par amour
Accueillir la vérité
Même triste
Angoissante
La vérité est toujours remplie de lumière
Et te voilà bien vive
Ma flamme
 
Brûle toujours
Vacille s’il le faut
Puisqu’il le faut parfois
Tremble un peu même
Mais jamais
Jamais choisir l’obscurité
D’un corps qui s’ennuie
D’une tête trop pleine
Qui asphyxie l’audace
Qui enterre des vivants
Aux sourires coincés
Aux cœurs boucanés
 
***
« J’m’en vas t’amener où il fait noir
Juste pour voir la petite brillance dedans tes yeux
Un feu » (Fred Pellerin – Silence)
Publicités

8 réflexions sur “Brûle!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s