À quoi ça goûte l’amour?

 
C’est le goût de la tomate
Confite durant des heures dans la chaleur de l’huile dorée
Qui a laissé son sucre sur une langue
Tout doucement picorée au dessert
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le bouquet d’un Chardonnay australien
Que l’on gardait pour une grande occasion
Comme la fin de la pluie
Ou une nuit sans insomnie
 
Le piquant d’une bouche
Qui exhale les parfums d’un Shish Taouk
Englouti au cœur de la nuit
Au creux d’une envie
Celle de ne jamais voir le jour se pointer
De mordre la lèvre aillée
 
Le sel d’un torse après l’effort
Où brillent cent perles de moiteur
Gouttes salines qui embaument l’abandon
Qui baptisent de leurs eaux
Ces deux grands corps païens
Et ouf ! sauves sont les âmes
 
C’est le fumet d’une crêpe le dimanche
Qui éveille les souvenirs
Rappelle l’absence
Chavire l’instant présent en agitations du cœur
Puis s’apaise
Sous les vapeurs d’un thé fumant
Thé du dimanche
Or vert qui guérit le jour
 
C’est aussi l’odeur poudrée
Fraîche
De ce poupon mille fois lavé
Mille fois langé
Douce haleine de petit lait
Grands yeux qui disent la vie
Voix pure qui chante la nuit
 
La chair délicate de la perchaude
Pêchée au bord du quai de l’enfance
Apprêtée et grillée
Par les mains habiles d’un père
Festin arrosé par les effluves d’un lac l’été
 
C’est la mélasse d’une fine gousse de vanille
Descendue droit de cette île de soleil
Et qui a fait le voyage
Jalousement caressée de son papier de soie
Dans le vieux cabas d’une grand-mère
 
Ça goûte ça l’amour
Tout ça
Rien que ça
 
On oublie
Souvent
Puis ça revient
Parfois
 
Oui
Si on ferme les yeux
Ça revient
 
*****
 
« Même quand on l’a perdu, l’amour qu’on a connu vous laisse un goût de miel. L’amour, c’est éternel! ». (Édith Piaf  – À quoi ça sert l’amour?)
Publicités

18 réflexions sur “À quoi ça goûte l’amour?

  1. Quand le plus profond des souvenirs goûte l’amour, l’espoir est grand de le prolonger à vie. Tous mes souhaits pour toi vont dans ce sens. T’embrasse fort.

    J'aime

  2. De la dentelle ce texte. Vous savez ciseler les émotions. Parfois, quand je vous rend visite, j’ai l’impression d’être Jackson Pollock avec ses grosses bottes qui vient voir une artiste faire du petit point. Étant moi-même profondément amoureux des mots, j’apprécie votre manière sucrée d’imager les détails. Et puis, l’amour… y’a t-il autre chose qui vaille la peine, le temps d’une longue méditation ? Au fond, rien d’autre ne m’intéresse. J’en veux encore…
    Et puis: Longue vie à la lèvre ailée !

    « Mes amours; Je me suis éprise. Je me suis méprise. Je me suis reprise. »

    -Cécile Sorel.

    J'aime

  3. Pizza nappée de salsa guatémaltèque, rafraichie de pleurotes, poivrons doux sucrés et d’échalote française. On y ajoute un indécent pavage de fondue de caribou mariné au Jack Daniels et à l’origan et au final, telle une tempête de neige en avril qui colle aux poteaux, on saupoudre de parmesan, provolone et chèvre au choix. Garnir de quarts de tomates campari.
    Dire qu’Épicure n’y a jamais goûtée …

    Freebird « pizzaïolo » Bozappa … un vieux pizz’ and love !

    J'aime

    1. Wouaah, je salive comme le chien de Pavlov!
      Z’êtes complètement dans mes cordes Bozappa avec cette pizza de fin du monde.

      Un gros merci aux saveurs de parmesan et tomates campari.

      D’une autre pizz’ and love (je ne dirai pas une vieille pizz’ and love…mais c’est uniquement par coquetterie, croyez-moi…).

      J'aime

  4. Fleur de toutes les fleurs,
    Voila trois jours que je savoure ton texte et un souvenir me colle à l’âme.
    Nous sommes en 80 et la dernière née a 14 mois, joue au sol avec un je ne sais quoi quand elle soulève son postérieur bardé de couche dans sa salopette, redresse le tronc sans prendre de point d’appui et entreprend son premier pas vers moi, yeux émerveillés, joues gonflées de surprise et de graisse de bébé, la bave pétaradant, entre ses lèvres, le bonheur encore étonné de son aventure vers la conquête du monde.
    Aujouird’hui travailleuse autonome basée à Munich elle est devenue globetrotter.
    Si j’ai vu ses premiers pas, elle n’a pas fini de m’épater!

    Tant qu’à toi, tu te fais de plus en plus émouvante et je t’en remercie. On ne donne jamais assez de temps aux émotions! Tu es un modèle.

    J'aime

  5. Belle Insomniaque,

    Apres les 5 premiers j’avais la vue brouillée , mais celui-ci a fait couler une larme le long de ma joue, que j’ai vite fait d’essuyer…. Putain je suis au boulot !

    C’est aussi l’odeur poudrée
    fraîche
    de ce poupon mille fois lavé
    mille fois langé
    douce haleine de petit lait
    grands yeux qui disent la vie
    voix pure qui chante la nuit.

    Ca me fait penser a mon petit Isaac 13 mois qui a fait ses premiers pas (sans aide) samedi matin !

    Milles merci pour toute ces emotions. J’en veux encore et ENCORE !

    J'aime

    1. Ouiii! Bravo Isaac. Clap, clap, clap!

      Gabriel,
      à partir de maintenant ton petit trésor découvrira le monde bien droit sur ses deux jambes. Debout, solide et investi du regard tout mouillé de son papa. Je lui souhaite de ne plier les genoux que par amour…

      J'aime

      1. ca me fait drole que tu dise Bravo isaac clap clap clap

        c’est mot pour mot ce qu’on lui disaient et lui il faisait un pas et s’applaudissait tout en essayant de garder son equilibre.

        mais depuis plus rien il se tient sur tout ce qui l’entoure.

        J’avais toute sorte de blague debile a propos de plier les genoux par amour mais ce n’est pas l’endroit 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s