Écoute-le

Lorsque le calme se pare de la pénombre
Que les mots se délestent de leur sonorité
Et que mon corps s’abandonne à la caresse du silence
Mes heures d’insomnie se travestissent en dialogue fertile
En conciliabule délirant
Qui m’ébranle autant qu’il me ravit
 
La musique de mes nuits sans sommeil
Porte en son choeur
Tous ces mots sans voix que toujours j’accueille
Avec l’ivresse d’une première fois
 
Je les entends tous
Vibrants
Passionnés
Cruels
 
C’est toujours en plein silence nocturne que je te parle
Que tu me réponds
 
Les yeux grands ouverts
J’écoute la prosodie de l’amour 
De ses mirages
 
Les mots doux ondulent dans l’air noir de la chambre
Cadencés et consolants
Tes mots
Je les entends avec mes yeux
Avec ma peau
 
Je les goûte et m’en gave
Parce que je sais bien que le sommeil répond facilement
À l’appel d’un corps enivré et repu
 
Puis au sucre de cet alcool
Se substitue invariablement l’âcreté du fiel
Qui se déverse sur mes yeux maintenant clos
 
Je les entends tous
Les reproches
Les accusations et les griefs
 
Éclairs de foudre
Qui accompagnent l’explosion du verdict
Me condamnant sans possibilité d’appel
 
Oui j’entends ta plainte envahir ma chair
Elle se soulève comme la marée montante
Et se fixe au gosier
Indigeste
 
C’est toujours en plein silence nocturne que je te parle
Que tu me réponds
 
Mais de notre dialogue tu n’entends rien
 
Écoute le silence
Écoute-le
 
***
 
« J’m’en va t’amener où c’est silence
Pour entendre juste la murmurance
de ta voix, une fois ».~  Fred Pellerin
Publicités

3 réflexions sur “Écoute-le

  1. Le silence ouvre la porte à un tas de mots. Il y a tant d’idées, d’envies, d’émotions, de regrets, de douleurs lancinantes, de réflexion, de paix, de nature sauvage et de folles gaités qui s’y engouffrent. Le silence est un grand livre, le silence est un puits. Il est plein de mots libérés de l’attraction terrestre, qui gravitent, se téléscopent, sont à l’origine de galaxies, remontent à la nuit des temps, un feu d’artifice permament.
    Pour moi c’est pareil. De notre dialogue il n’entend rien.
    Bonne nuit !
    Et merci…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s