A propos de ce journal

Parfois les insomniaques s’amusent, parfois elles écrivent.

Après des années d’insomnie à soliloquer dans la pénombre de ma chambre, j’ai décidé de coucher sur papier des bribes de ces réflexions nocturnes, fragments de folie, d’introspection, de rêveries éveillées et beaucoup de n’importe quoi.

Un billet par nuit d’insomnie.

L’essence de ces échanges noctambules avec mon petit hamster qui, avec le temps, a réussi à se faire une place dans la famille.

Publicités